Audrey Dangoumau-web

La bourse Tony Proudfoot de perfectionnement en recherche sur la SLA à l’Institut et hôpital neurologique de Montréal soutient de jeunes scientifiques prometteurs au niveau de la maîtrise, du doctorat et du postdoctorat qui désirent mener des projets de recherche portant spécifiquement sur la SLA.

Cette année, la Audrey Dangoumau-weblauréate de la bourse Tony Proudfoot est Audrey Dangoumau.  Audrey a récemment terminé sa thèse de doctorat sous la direction du professeur Patrick Vourc’h à l’Université de Tours, en France. Sa recherche doctorale a révélé l’importance de la SUMOylation dans la formation d’agrégats avec la mutation du SOD-1.

Actuellement boursière postdoctorale au laboratoire du Dr Guy Rouleau à l’INM, Audrey cherchera à élucider le processus de mort des motoneurones. Il est maintenant possible, grâce à de récentes avancées en biologie des cellules souches, de développer des types de cellules spécifiques à une maladie afin de comprendre et d’explorer des mécanismes qui contribuent à la pathogenèse de la maladie. Ainsi, on peut reprogrammer des cellules somatiques en cellules souches pluripotentes induites (CSPI), dont l’avantage évident est de pouvoir créer des CSPI propres à un patient et possédant donc exactement les mêmes caractéristiques génétiques, y compris les mutations qui pourraient avoir un rôle dans le processus pathogénique. Elle examinera l’effet de la toxicité du liquide céphalorachidien (LCR) sur des motoneurones dérivés de CSPI. Le LCR à l’origine d’anomalies de la morphologie de motoneurones, d’un taux de survie moindre ou d’agrégats servira à identifier des composés susceptibles d’atténuer le phénotype induit par le LCR.

b_822369178_Tony_Proudfoot_transparenLe Fonds Tony Proudfoot appuie la mission de la Société de la sclérose latérale amyotrophique du Québec afin d’améliorer les conditions de vie des personnes atteintes de SLA et offre du soutien à leurs proches, à la grandeur de la province. Le Fonds aide aussi le groupe NOVA West Island support group pour les familles et les proches aidants de personnes atteintes de SLA.