La comédienne Isabelle Giroux, présidente d’honneur de la 4e Marche pour la SLA à Trois-Rivières

Montréal, le 2 mai 2018- C’est avec fierté que la comédienne Isabelle Giroux devient la présidente d’honneur de la 4e Marche pour la SLA à Trois-Rivières qui aura lieu le samedi 9 juin dès 9h30 au Parc de l’Île St-Quentin. Par son implication auprès de la Société de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) du Québec, celle qui incarne Eve Charlebois, atteinte de la SLA dans la télésérie Ruptures,  souhaite  mettre en lumière le besoin de faire avancer la recherche sur la SLA et surtout, d’améliorer le soutien apporté aux familles québécoises  qui en sont touchées.

PORTER LA SLA À L’ÉCRAN, UN RÔLE DIFFICILE À JOUER

Originaire de Trois-Rivières, Isabelle s’est vue donner tout un défi lorsqu’elle a dû transposer à l’écran la réalité d’une femme atteinte de la SLA dans la populaire télésérie Ruptures, produite par Fabienne Larouche. Son personnage d’Eve Charlebois, conjointe d’Antoine Duchesne (Guillaume Lemay-Thivierge), lui a fait prendre conscience des enjeux auxquels doivent faire face les personnes atteintes de la SLA, mais aussi leurs familles.   «J’ai fait beaucoup de recherches sur la maladie pour bien m’outiller. C’est une maladie horrible et dévastatrice et c’est pourquoi il faut faire avancer la recherche et soutenir les gens qui en sont atteints», explique Mme Giroux.

La 4e Marche pour la SLA aura lieu le samedi 9 juin, dès 9h30, au Parc de l’Île Saint-Quentin. Crédit photo: Daniel Gélinas

ISABELLE GIROUX INVITE LES QUÉBÉCOIS À MARCHER POUR LA SLA

C’est avec beaucoup d’enthousiasme et d’espoir qu’Isabelle Giroux invite tous les Québécois et Québécoises à marcher en soutien et en solidarité aux familles aux prises avec la maladie de Lou Gehrig en se joignant à l’une des neuf Marches pour la SLA qui auront lieu partout à travers la province.  « J’espère sincèrement que mon implication auprès de la Société de la SLA du Québec puisse donner une voix à toutes les familles qui vivent au quotidien avec la SLA et les grands défis que ces trois petites lettres signifient. Pour moi, SLA Québec représente un avancement pour la cause, des familles, des amis et des êtres humains qui doivent être vus, entendus et aidés», mentionne-t-elle. La comédienne invite d’ailleurs les Trifluviens et Trifluviennes à marcher pour la SLA à ses côtés le samedi 9 juin dès 9h30 au Parc de l’Île Saint-Quentin.

-30-

 

 

 À PROPOS DE LA SLA ET DE LA SOCIÉTÉ DE LA SLA DU QUÉBEC

Aussi connue sous le nom de Maladie de Lou Gehrig, la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) est une maladie neurodégénérative qui attaque les cellules nerveuses du corps et dont l’espérance de vie moyenne est de deux à cinq ans après le diagnostic. Les personnes qui en sont atteintes perdent graduellement leur capacité à marcher, parler, avaler et finalement à respirer au fur et à mesure que les neurones moteurs sont détruits. Elles deviennent ainsi prisonnières de leur corps, sans perdre leurs facultés intellectuelles, ni leurs sens. Les causes de la SLA demeurent inconnues et aucun traitement ni remède n’existe.

La Société de la SLA du Québec est un organisme à but non lucratif voué à améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec la SLA et leurs proches. Le financement de projets de recherche canadiens de pointe fait également partie intégrante de la mission de la Société, qui dépend des dons et des revenus provenant de ses activités-bénéfice.

Pour en savoir plus ou pour  faire un don : marches.slaquebec.ca 

Source 

Claudine Cook, Directrice générale, Société de la SLA du Québec
1 877 725-7725 p.101 (bureau) | 514 285-0540 (cellulaire) | [email protected]

Roxanne Goulet, Coordonnatrice aux communications, Société de la SLA du Québec
1 877 725-7725 p.102 (bureau) | [email protected]

Relations de presse 

Julie Draper, Agence Hélène Robitaille, 514-439-9330| [email protected]

Roxanne Goulet