Isabelle Lessard – À la vie, à l’amour

À l’approche du temps des fêtes, nous sommes souvent portés à poser un regard sur l’année qui vient de passer. Quels ont été les moments marquants? De quoi sommes-nous reconnaissants? Que souhaitons-nous pour la prochaine année? Nous avons invité des membres de la communauté SLA à nous partager leurs réflexions.

Le 29 mai 2015, mon conjoint Vincent m’annonçait qu’il avait la sclérose latérale amyotrophique. Tout d’un coup, lui qui était un formidable athlète a rapidement cessé de courir, puis de marcher. L’étincelle dans ses jambes s’est éteinte. Et puis, le 20 novembre dernier, il s’est éteint à son tour, quelques jours seulement après avoir lancé la Fondation qui porte maintenant son nom, pour enrayer la SLA et soutenir les familles touchées. Il avait 43 ans.

Mais vous savez quoi? Je considère que nous étions une famille comme les autres, comme la vôtre, malgré l’absurdité de la SLA. Nous avons trois extraordinaires filles : une passionnée des chevaux, une judokate et une coureuse. Nous avons même adopté un chien! Nous avons choisi de nous concentrer sur le positif dans ce tourbillon insensé.

Et nous y sommes arrivés.

  

Nous avons reçu de l’aide de SLA Québec, grâce à vos dons. Par exemple, Vincent a accompagné les filles dans leurs activités avec une aide accompagnatrice financée par le programme répit. Nos filles ont eu la chance de poursuivre leurs activités préférées via la contribution financière du programme jeunesse. Cette année, ce sera notre premier Noël sans lui. Il laisse un grand vide, mais une maison remplie de souvenirs, de rires et surtout d’amour. Il a su transmettre à nos filles, comme à la communauté SLA, un immense legs.

La SLA peut nous prendre bien des choses, mais elle ne peut nous enlever l’amour que nous avons les uns pour les autres. Vincent a été un père, un conjoint et un ami formidable, tout au long de sa maladie. Chaque matin, il s’est levé et a dit « je vais passer une belle journée». Il l’a fait et nous continuerons de le faire, en son honneur.

Vivre une telle épreuve nous a permis de constater à quel point nous aimons et sommes aimés, et ça, c’est merveilleux.

Je vous remercie.

Isabelle Lessard
Saint-Alfred, maman, ancienne proche aidante et
Co-fondatrice de la Fondation Vincent Bourque

En donnant à SLA Québec, vous offrez immédiatement aux familles touchées par la SLA:
  • de l’aide technique, comme par exemple la location ou le prêt d’un fauteuil roulant, une aide à la communication ou la couverture des frais de mensualité d’un service d’alerte médicale/télésurveillance;
  • un soutien financier pour l’adaptation du domicile;
  • des programmes de répit pour permettre aux proches aidants, comme aux personnes atteintes de la SLA, de reprendre leur souffle;
  • du soutien psychosocial et un service d’information et de référence;
  • des activités sociales pour qu’elles tissent des liens;
  • l’espoir que les chercheurs trouvent un remède.
En cette saison des fêtes, faites un don à SLA Québec et offrez deux fois plus de soutien aux familles touchées par la SLA. Votre don sera doublé!
Tous les dons reçus avant le 31 décembre 2018 seront jumelés par la Fondation Tenaquip jusqu’à concurrence de 50 000$.

 

Anne Edimo

1 Comment

Comments are closed.