Montréal, 18 septembre 2016– Aujourd’hui, c’est près de 1000 participants qui se sont rassemblés au Parc Maisonneuve à l’occasion de la 16e  Marche pour la SLA à Montréal en soutien à la Société de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) du Québec. Plusieurs familles touchées par la maladie, des bénévoles et des chercheurs ont parcouru quelque 4km et contribué au véritable succès de cette Marche.  Grâce aux nombreux participants et généreux donateurs,  l’événement a permis d’amasser l’impressionnante somme de 92 000$. Jusqu’à présent cette année, les 10 Marches à travers la province ont généré 257 000$.

Des chercheurs de renom

Inspirés par les familles touchées par la SLA, plusieurs chercheurs étaient également présents dont : Dr Pierre Drapeau (Université de Montréal), Dre Christine Vande Velde (Université de Montréal), Dre Angela Genge (Neurologue et chercheur, Hôpital et Institut Neurologiques de Montréal).

Les Marches pour la SLA en bref

  • Les Marches pour la SLA contribuent à sensibiliser à la SLA et amassent des fonds pour soutenir la recherche et maintenir la qualité des services offerts aux personnes atteintes et leurs proches partout en province;
  • 40% des dons amassés financent des projets de recherche canadiens de pointe sur la SLA. Les 60% complémentaires soutiennent les services directsofferts aux personnes vivant avec la SLA et à leur famille, à chaque stade de la maladie;
  • Depuis leurs débuts en 2000, les Marches pour la SLA se sont développées pour inclure 10 Marches à travers le Québec et 93 à travers le Canada;
  • Dans la liste des Marches situées au Québec figurent également Sherbrooke, Outaouais (Ottawa), Trois-Rivières, Saint-Hyacinthe, Laval, Québec, Rivière-du-Loup, Charlevoix et Lennoxville.

– 30 –


marche-montreal_18-sept-2016_credit-line-fortin-52

 

À propos

Aussi connue sous le nom de Maladie de Lou Gehrig, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie neurodégénérative qui attaque les cellules nerveuses du corps et qui entraîne généralement la mort moins de cinq ans après le diagnostic. Au fur et à mesure que les neurones sont détruits, les personnes atteintes perdent leur faculté de marcher, de parler, d’avaler et finalement de respirer. Elles deviennent prisonnières de leur corps. La cause demeure inconnue et aucun traitement n’existe.

La Société de la SLA du Québec est un organisme communautaire à but non lucratif dont la mission est vouée à améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec la SLA et leurs proches. Le financement de projets de recherche canadiens de pointe fait également partie intégrante de la mission de la Société, qui dépend des dons et des revenus provenant de ses activités-bénéfice.

Pour plus d’informations ou pour faire un don : www.sla-quebec.ca

Sources              

Claudine Cook, Directrice générale, 514 298-0540 ou par courriel ccook@sla-quebec.ca
Roxanne Goulet, Agente aux communications et médias sociaux, 1 877 725-7725 p. 113 ou par courriel  rgoulet@sla-quebec.ca