Agir pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’une maladie neurologique évolutive

,

Le 29 octobre 2015, nous avons fait équipe avec la Société de la sclérose en plaques, Dystrophie musculaire Canada et Parkinson Québec pour déposer un mémoire portant sur l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes d’une maladie neurologique évolutive. Il y a eu consensus dans le choix des priorités : l’importance de mettre sur pied un réseau d’hébergement qui réponde aux besoins des personnes atteintes de maladies neurologiques évolutives, le soutien aux proches aidants et l’accès aux médicaments novateurs.

Une membre atteinte défend le droit au répit

,

Chantal Lanthier s’est adressée à LaPresse+ pour défendre les droits des personnes handicapées. « La création de ressources de répit et d’hébergement pour les personnes lourdement handicapées est une obligation morale pour le gouvernement », affirme-t-elle.

Cliquez ici pour écouter le reportage

Un diagnostic