Connaître les nouvelles directives médicales anticipées pour mieux planifier ses soins

L’exercice du droit fondamental à l’autonomie décisionnelle, reconnu par les chartes, et par la jurisprudence en la matière, reconnaît que le droit au libre choix en matière de santé peut s’exercer à l’avance, par l’établissement de directives. D’abord élaborées pour donner des directives en cas d’urgence et pour éviter l’acharnement thérapeutique, elles ont évolué vers des directives plus détaillées, pour y inclure une planification des soins, concernant les maladies dégénératives chroniques avec perte de facultés cognitives, en matière d’hébergement, etc. Des instruments plus sophistiqués ont été développés et toute personne intéressée à faire ses propres choix dans le domaine des soins devrait les connaître.

f

VISIONNER LE WEBINAIRE

SUPPORT VISUEL

stageven