La Marche pour la SLA revient en force à Trois-Rivières!

Montréal, le 16 juin 2016 – La Société de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) du Québec est heureuse de présenter pour une deuxième année la Marche pour la SLA à Trois-Rivières le dimanche 19 juin au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, à 11h. Les gens de la Mauricie sont attendus afin de marcher aux côtés des personnes atteintes de la maladie ainsi que leurs proches. Cette édition trifluvienne de la Marche pour la SLA donnera lieu à des rencontres à la fois émouvantes et inspirantes.

Nathalie-Provost (2)

La glace était brisée entre nous. On pouvait tout se dire…

Cette semaine, ça a fait 4 ans que mon Michel nous a quittés, emporté par la SLA à l’âge de 49 ans, 2 ans à peine après son diagnostic. Quatre ans à encaisser le choc, à apprivoiser son absence, à emménager une place pour nos souvenirs. Mais à travers un malheur aussi grand, quelque chose de bon en est quand même sorti. Et c’est cette amitié inébranlable, salutaire même, qui est devenue très précieuse pour moi…

Mois de la sensibilisation à la SLA

En ce mois de juin, mois de sensibilisation à la SLA, brisons la glace! Et si on prenait le temps de mieux se connaître? Nous avons tellement en commun. Nous sommes de ceux qui n’abandonnent jamais. À la fois l’ami, le parent, l’enfant. Nous soutenons notre famille, brisons l’isolement, maintenons la communication, protégeons les liens. Toujours présents quoi qu’il arrive, pour que la vie puisse suivre son cours. Détermination, solidarité, espoir : voilà nos meilleures armes contre une maladie qui donne froid dans le dos.

Famille-Guy-Provost-EN-WEB

« Mes yeux sont remplis d’eau, et ceux de Guy aussi. »

« Guy est tellement découragé, qu’il ne veut plus faire d’ordinateur… »
C’était sa conjointe Nathalie au bout du fil, et connaissant bien la famille en raison de mon travail d’intervenant, je savais que ce n’était pas normal.

Guy, ancien informaticien atteint d’une forme de SLA qui affecte d’abord la parole, n’a jamais laissé la maladie l’empêcher de communiquer avec son réseau depuis son diagnostic il y a trois ans. Mais voilà que tout ça était mis en péril. La maladie ayant évolué, l’équipement informatique était devenu inadéquat.

anglais-763X363

Brisons la glace!

« Le répit, ça fait du bien aux proches, mais aussi à la personne atteinte. Quand on est partis enroad trip ma mère et moi, ça a aussi été des vacances pour mon père! ☺ Et quand on s’est retrouvés, on avait plein de choses à se raconter. » -Frédérique, 14 ans