Nouvelle cible thérapeutique pour la maladie de Lou Gehrig

Cette découverte liée aux protéines TDP-43 et FUS, présentes à la fois dans la SLA et la démence, pourrait favoriser la mise au point de nouveaux médicaments en plus d’améliorer les effets du riluzole, seul médicament approuvé à ce jour et destiné à freiner la progression de cette maladie

Continuer